Dysfonction érectile: fréquence, définition

La dysfonction érectile est la difficulté persistante ou récurrente à obtenir ou à maintenir une érection du pénis suffisante pour permettre une activité sexuelle satisfaisante. Les troubles doivent durer depuis au moins 3 mois pour débuter une prise en charge médicale.

Fréquence

La dysfonction érectile est la difficulté persistante ou récurrente à obtenir ou à maintenir une érection du pénis suffisante pour permettre une activité sexuelle satisfaisante. Les troubles doivent durer depuis au moins 3 mois pour débuter une prise en charge médicale.Elle est très fréquente: jusqu’à 40% des hommes de plus de 40 ans.
Le vieillissement augmente la probabilité de présenter une dysfonction érectile. Comme l’espérance de vie augmente de façon quasi constante, ce problème va concerner de plus en plus d’hommes.
Certaines maladies provoquent ou accélèrent les troubles érectiles. Ainsi,  près de 8 patients sur 10 qui souffrent d’hypertension artérielle et de diabète présentent une dysfonction érectile tous stades confondus.

Distinguer la dysfonction érectile organique et psychogène

On distingue 2 types de troubles de l’érection :

  • organique: c’est à dire liée à un trouble au niveau d’un des éléments en jeu dans l’érection: nerfs érecteurs, vaisseaux sanguins, structures dans le pénis lui-même. Le plus souvent la dysfonction érectile organique est due au vieillissement ou une pathologie sous-jacente (cardio-vasculaire, neurologique,…)
  •  psychogène: l’érection est un mécanisme autonome, réflexe, mais qui peut être inhibé par de nombreux mécanismes, notamment au niveau cérébral, psychologique. Le plus souvent les érections matinales et nocturnes sont conservées. Ce trouble érectile est souvent en lien avec des problèmes affectifs, relationnels ou situationnels. Ces 2 types de dysfonction érectiles peuvent être associées ou non. La dysfonction érectile peut être associée à d’autres troubles: éjaculation prématurée, anorgasmie (absence d’orgasme), absence de désir. Ces troubles s’ils sont présents doivent être pris en charge en même temps que la dysfonction érectile.

Différencier une dysfonction érectile d’une simple « panne »

Il faut faire la différence entre panne sexuelle, occasionnelle et trouble persistant de l’érection.Il faut faire la différence entre panne sexuelle, occasionnelle et trouble persistant de l’érection.

  • Tous les hommes connaissent des pannes sexuelles lorsqu’ils sont préoccupés, fatigués, stressés. Elles sont transitoires et ponctuelles.
  • En vieillissant, il peut exister des troubles de l’excitation, une baisse du désir. Ces changements sont physiologiques.
  • Les simples pannes restent isolées la plupart du temps et ne relèvent pas d’un traitement particulier, si ce n’est la réassurance.

 Causes d’une dysfonction érectile:

L’érection est un phénomène complexe. Plusieurs facteurs interviennent : psychologique, relationnel, hormonal, vasculaire, neurologique et tissulaire. Toute perturbation d’un de ces facteurs peut entraîner un trouble de l’érection:

  • problème émotionnel/psychologique
  • maladie cardio-vasculaire
  • lésion neurologique (traumatisme, chirurgie, maladie neurologique, accident vasculaire cérébral…)
  • trouble endocrinien (problèmes thyroïdiens,…)
  • effet secondaire de certains médicaments.

Identifier ces perturbations est essentiel afin de prendre en charge un trouble de l’érection.