Sexologue: pourquoi et quand le consulter?

Les problèmes sexuels ont souvent une origine multiple : physique et psychique. Ainsi, dans de nombreuses situations il est intéressant d’associer la prise en charge médicamenteuse et la prise en charge du couple avec un sexologue. C’est un traitement à part entière. Il peut être l’unique traitement d’une dysfonction érectile.

Le but du sexologue est d’aider le patient et son couple à améliorer leur relation et leur vie sexuelle.

Objectifs:

sexologue : différente approche

L’objectif de la prise en charge sexologique est de :

  • réduire l’angoisse de performance (pour les hommes qui n’ont pas eu de relations sexuelles depuis longtemps par exemple)
  • comprendre le contexte conjugal (relation conflictuelle)
  • sensibiliser la dimension psychologique et modifier les préjugés sexuels
  • identifier et diminuer les résistances aux traitements médicaux:
  1. Pour les hommes qui ont une éjaculation rapide associée à la dysfonction érectile
  2. Pour les hommes dépressifs ou anxieux
  3. Lorsque la partenaire a perdu le désir d’avoir une sexualité ou a des troubles de l’excitation

Outils et techniques utilisés par le sexologue

Le sexologue utilise

  • la thérapie de couple
  • le conseil conjugal
  • les psychothérapies de « soutien »
  • les sexothérapies  (type Masters et Johnson)
  • les approches psycho-corporelles, sexocorporelles (Jean-Yves Desjardins)
  • les approches sexoanalytiques (Claude Crépeau)
  • les approches cognitivo-comportementales

De plus le sexologue traite les problèmes posés dans l’exercice de la sexualité, que ce soit avant ou durant le rapport :

  • Les troubles « préliminaires » au rapport : problème de désir (trop ou pas assez), problème de l’imaginaire (fantasmes), etc.
  • Les troubles de la réalisation du rapport : difficulté à être d’accord sur les préliminaires, douleurs, impossibilité de pénétrer (perte de l’érection ou douleur), éjaculation précoce, etc.
  • Les troubles de l’aboutissement du rapport : pas d’éjaculation, pas d’orgasme, etc.
  • Les questions générales sur la sexualité : conseils, éducation sexuelle, réponse aux angoisses (questions sur la normalité), problèmes organiques (taille du pénis, mutilations, reconstruction), questionnement sur l’orientation sexuelle, questions de genre (transidentité), comportements particuliers (déviances sexuelles), etc.

Dans certains cas, l’aide d’un médecin (endocrinologue, psychiatre…) peut être indispensable si des examens complémentaires doivent être réalisés ou si des traitement pharmacologiques doivent être employés.